Comment adopter un enfant majeur ?

Sommaire

Contrairement à certaines idées reçues, l’adoption d’un enfant majeur est possible mais, sous certaines conditions.

Conditions à respecter pour adopter un enfant majeur

Pour adopter un enfant majeur, il faut que :

  • l’adoptant ait au moins 26 ans, avec une différence d’âge d’au moins 15 ans avec l’adopté ;
  • si c’est un couple qui demande l’adoption : ils doivent avoir tous les 2 plus de 26 ans ou justifier d'une communauté de vie depuis au moins un an ;
  • l’enfant adopté donne son consentement :
    • pour une adoption en France : devant un notaire ;
    • pour une adoption à l’étranger : devant des agents diplomatiques ou consulaires français.
    • le délai de rétraction de consentement est de 2 mois.

Bon à savoir : la différence d’âge entre l’adoptant et l’adopté descend à 10 ans si l’enfant est celui du conjoint.

 

Conséquences de l’adoption

Les conséquences de l’adoption tombent dès la date du jugement dans le tribunal judiciaire du domicile du ou des adoptants. Elles ne sont pas les mêmes selon le type d’adoption :

  • adoption plénière :
    • elle n’est envisageable que pour les enfants ayant moins de 15 ans ;
    • cas particuliers : si l’adoptant a recueilli l’enfant avant ses 15 ans ou si l’enfant a fait l’objet d’une adoption simple avant ses 15 ans, l’adoptant peut alors demander une adoption plénière jusqu’au 21 ans de l’enfant ;
    • concrètement, l’enfant adopté obtiendra un nouvel acte de naissance, pourra changer de nom (et même de prénom), et n’aura plus de lien avec sa famille d’origine ;
  • adoption simple :
    • les liens avec la famille d’origine persistent ;
    • les parents biologiques doivent subvenir aux besoins de leur enfant si les parents adoptifs ne sont pas en mesure de le faire ;
    • l’enfant peut choisir son nom : prendre le nom de ses parents adoptifs ou l'ajouter à son nom originel.

Ces pros peuvent vous aider